du 25/02/2011 au 12/03/2011

3e mission en Haïti

Nous nous sommes rendus en Haïti du 25 février au 12 mars. Nous avons pu mener à bien notre mission principale : signer l’acte d’achat définitif du terrain qui accueillera la future école et préparer le chantier. Voici ci-dessous le compte-rendu de ce que nous avons pu réaliser et observer sur le terrain :
1) La situation sur place : les rues ont été (enfin !) débarrassées en grande partie des gravats et détritus. La reconstruction commence timidement. Malheureusement, encore beaucoup trop de gens sous les tentes et trop peu d’aides versées à la population. Cette année, les Jacméliens ont fêté le carnaval, exorcisant un peu les souffrances de l’année passée. Cependant, nombre d’entre eux restent marqués et ont du mal à reprendre le fil d’une existence “normale”.
2) La situation des enfants : nous avons eu le plaisir de retrouver les enfants souriants, correctement habillés et équipés scolairement (livres, cahiers, stylos…). Ils sont en bonne santé, même si le problème alimentaire reste important. Ils utilisent quotidiennement ce que nous avons acheminé l’année passée. Nous avons beaucoup discuté avec les enfants pour leur exposer le projet et responsabiliser les plus grands afin qu’ils surveillent la propreté du terrain.
3) Nos actions et le coût de la mission :

LE TERRAIN QUI ACCUEILLERA LA FUTURE ECOLE EST DEFINITIVEMENT ACQUIS !

  • Nous avons fait procéder à l’arpentage et au défrichage du terrain.
  • Nous avons procédé à l’étude de sol et au relevé topographique
  • Nous avons également posé une option pour une surface de terrain supplémentaire afin de réaliser plus tard une aire de sport pour tous les enfants du quartier (qui serait réalisée avec l’aide d’un ami professeur de sport à Jacmel), ainsi qu’un jardin alimentaire qui permettra de fournir fruits et légumes aux enfants.
4) Rencontre des partenaires locaux : nous avons rencontré la Responsable de l’UNICEF et le Responsable de OCHA secteur éducation (ONU), afin d’intégrer le projet d’école dans la reconstruction globale de la ville.
5) Nous avons participé à une émission de radio : au cours de laquelle le projet de notre association a été présenté (thème : Droit à l’éducation dans le Monde et en Haïti). 
6) Nous avons décidé d’équiper l’école d’un point d’eau car les spécialistes sur place annoncent une éventuelle recrudescence du choléra au moment de la saison des pluies (or l’école n’a aucun accès à l’eau courante).
Coût de cette mission sur place :
  • solde pour l’achat du terrain : 8 475 euros
  • Frais de notaire : 2 455,73 euros
  • Relevé topographique : environ 1 000 euros
  • Achat d’artisanat d’art en vue de la fête du 9 avril à Mougins : 76 euros
  • défrichage du terrain : 70 euros (nous avons pu faire travailler 5 personnes du quartier, aux conditions de vie très modestes - salaire : 15 euros par jour)
  • Installation du point d’eau + frais de dossier pour l’arpentage du terrain + frais divers : environ 150 euros
Soit un total de : 12 226,73 euros.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0

paiement sécurisé par paypal

«Partout dans le monde, il reste encore 58 millions d’enfants non scolarisés et près de 100 millions d’enfants qui n’achèvent pas le cycle du primaire» regrette la directrice générale de l’Unesco. Les plus pauvres ont une probabilité quatre fois plus importante de ne pas aller à l’école que les plus riches.

Logo lumineux créé par Sylvain Huvenoit.